Le Luberon, c'est ...

 

Une halte paisible, une respiration, un midi sous le soleil ardent de Méditerranée qui n’a pas pris une ride. Ce massif qui a nourri un formidable imaginaire collectif avec son ciel bleu électrique, ses montagnes tendres, les vagues violines de ses champs de lavande et ses carrières d’ocre, est un pays où le temps prend son temps.

Où qu’il se pose ou s’accroche, le regard se perd dans une lumière dense, forte, sur des paysages enchanteurs de plaines, de pentes et de collines à peine habitées et jalousement préservées par un Parc naturel régional qui veille au grain. Imaginez au sud de Vaucluse, une montagne qui dresse sa barrière d’ouest en est sur 65 kms, de Cavaillon à Manosque. Une barrière pas très haute, qui serait pourtant presque infranchissable si elle n’était coupée en deux par la combe de Lourmarin. A l’est, le Petit Luberon, A l’ouest, le Grand Luberon qui culmine orgueilleusement à 1 125 m..

Au sommet du « Grand » et du « Petit », une ligne de crêtes étroites, presque sévères. Au sud, la montagne s’abaisse progressivement vers la Durance en une magnifique succession de plaines cultivées. Le versant nord, plus abrupt, présente une particularité enchanteresse : de nombreux villages perchés s’accrochent à la roche depuis le Moyen Age et dominent la plaine d’Apt où serpente paisiblement une rivière, le Calavon. 

Sabine Elissée

A la découverte de la région ...

 

Sur la route des ocres (toute l'année)

Découvrez les couleurs uniques du Pays d'Apt, en suivant ce circuit vers les villages ocriers du Luberon. Au programme, des balades, ou pour les sportifs des randonnées, des visites de musées et d'expositions, la découverte de savoirs-faire originaux et d'un patrimoine exceptionnel.

D’Apt prendre la N100 pour Roussillon. Arrêt dans le village aux façades colorées. Suivez la D227, la D101 puis la D83 oû les vestiges de l’exploitation de l’ocre nombreux (les Chaffrets, la Choque, les Lombards).
Gargas propose de visiter les superbes Mines de Bruoux, une véritable cathédrale minérale.
Repartir vers Villars par la D111; à l’ouest du village se trouve un site ocrier caractérisé par la présence abondante de minerai de fer . Quitter le village direction des Petits Cléments pour Rustrel
Au sud-est, en bordure de la D22, prévoir la visite du célèbre Colorado Provençal. Vous découvrirez les cheminées de fées, les falaises et les cirques. Le site est traversé par la Doa " la rivière des ocriers ".
Retour sur Apt où vous visiterez le Musée de l’aventure industrielle et ses expositions sur l’ocre, la faïence et les fruits confits. C’est aussi à Apt, aux Ocres de France ou chez Chauvin, que vous pourrez vous fournir en pigments pour la maison ou les loisirs.
Découverte liberté - 4h environ en voiture (visites non comprises).

Lavande et Hauts plateaux (de mi-juin à mi-août)

 

Dirigez-vous vers le village de Simiane la Rotonde.

Par la petite route de Carniol, aux landes de bruyères, bordée de pins, on atteint le village.

 

 

Simiane, haut perché dominé par la célèbre rotonde, chef d’œuvre d’art roman (XIIe siècle) qui lui a donné son nom. Visite du donjon restauré et de la célèbre rotonde. Dans le château, le Laboratoire Sainte Victoire vous présente les parfums de Haute-Provence, les essences et leurs vertus. L’aromathérapie est ici accessible à tous au cours de petits ateliers de formation : distillation de pétales de roses, fabrication de parfums,...
Au pied du village, on aperçoit la distillerie de lavande avec sa haute cheminée. Elle regroupe environ six exploitants et fonctionne jour et nuit pendant la saison.
On continue vers l’Abbaye de la Rose, un parc floral aux 600 variétés de rosiers, installé sur le site historique de l’Abbaye de Valsaintes dite « de Boulinette ».
On continue vers le village de Banon, vieux bourg fortifié, célèbre pour ses fromages de chèvre et de brebis affinés dans des feuilles de châtaignier et pour sa plus grande Bibliothèque d'Europe, le Bleuet.
De Banon, on se dirige au rocher d’Ongles, site admirable qui domine un croisement de routes et qui surplombe une des distilleries les plus importantes du parcours. Il s’agit d’une distillerie coopérative qui réunit 20 coopérateurs.
On fait une halte à Saint Etienne les Orgues, car ici la proximité de la montagne de Lure apporte une richesse végétale particulière.

Belle étape à Forcalquier, capitale de la Haute-Provence médiévale. La vieille ville est groupée autour des ruines de son ancienne citadelle. Visite du couvent des Cordeliers du 13e siècle, cloître avec en-feux, salles conventuelles, terrasses, vestiges de l’église. Visitez le musée renfermant le mobilier ancien de Haute-Provence, des faïences d’Apt et de Moustiers et des costumes anciens et la belle fontaine gothique de la place Saint-Michel.